FICHE ELEVAGE

Domingo VARELA

Plan : 03.01



Il y a divergence d'opinions pour savoir si la première vacada de Domingo VARELA, habitant de Medina Sidonia (Cádiz), est ou non d'origine vazqueña. Mais il est tout à fait certain que ce bon ganadero a déjà du bétail vistahermosa et vázquez entre 1808 et 1814 : d'où vient-il? c'est inconnu... Toujours est-il qu'il apparaît dans les carteles de Séville en 1818...
En 1819 [1816/1817, disent certains], Domingo VARELA crée son élevage principal avec du cabrera acheté en même temps à Rafael José CABRERA lui-même, et aux cousins de ce dernier, les Herederos del Marqués de CASA ULLOA [le Marqués de CASA ULLOA est connu à Séville depuis sa présentation en 1761 !]. Entre 1819 et 1825, il y ajoute un lot conséquent de 500 têtes gallardo des Frères GALLARDO eux-mêmes, qui a simplement transité par le ganadero Andrés JIMÉNEZ, de Bornos (petite ville de la province de Cádiz). Il semble que le principe de base des croisements soit de mettre des étalons de Rafael José CABRERA sur l'ensemble des vaches, toutes mélangées : celles des Herederos del Marqués de CASA ULLOA et celles provenant de gallardo. Ce croisement, probablement mâtiné de vistahermosa et de vázquez, crée un nouvel encaste, très proche du futur miura... mais aussi du futur pablorromero ! Malheureusement, il se perdra ; mais peut-être pas totalement.
Entre 1825 et 1837, sa veuve Francisca VELÁZQUEZ hérite et met l'élevage sous son nom ; elle ne tardera pas à se remarier et le passera alors sous le nom de son second mari (en 1840, date de sa présentation à Madrid, au plus tard) : Jerónimo MARTÍNEZ ENRILE. _ Le dessin de son fer est un B. _
Les pelages les plus communs de cette ganadería sont colorado, berrendo en negro et en colorado, castaño et retinto : on y retrouve la diversité des robes "fraileras" [voir Chartreux de Jerez, Dominicains de Jerez et Dominicains de Séville]et vazqueñaz.

N.B. _Il n'est pas certain que ce bétail, à la base de très haute qualité, se soit ensuite entièrement perdu ; en effet, en 1884, il aboutira entre les mains de Carlos CONRADI GALÍN, et peut-être, du moins en partie, entre celles de Felipe PABLO y ROMERO l'année suivante (cf. le Second correctif, en italique, dans la fiche de cet élevage). Si cela s'avérait exact, le rattachement des pablorromeros au sang gallardo serait beaucoup plus justifié que par les autres sources, du moins en l'état actuel des connaissances ! Malheureusement, cette lignée ne perdurera pas comme autonome, ce qui est fort regrettable pour d'éventuels rafraîchissements de sang chez les miura comme chez les pablorromeros.


Les événements


Date : 1819
  • Cession de bétail :
    L'élevage cb vend à l'élevage Domingo VARELA un lot de ses têtes de bétail (encaste cb).
    Voici les débuts d'une lignée prestigieuse. Certains situent cet achat en 1816/1817...

  • Cession de bétail :
    L'élevage cu_hrs vend à l'élevage Domingo VARELA un lot de ses têtes de bétail (encaste cb).
    Complément de bétail dans la même caste cabrera, mais probablement croisé avec du vistahermosa de ses cousins, car les VISTAHERMOSA et les CASA ULLOA sont tous des ULLOA et cousins entre eux. Ce Marqués de CASA ULLOA s'appelle Juan José ULLOA y PONCE de LEÓN ; en 1797, il a été nommé par le roi CARLOS IV 'Ier Marqués de CASA ULLOA', et après 1823, il héritera aussi, de sa cousine Luisa ULLOA y HALCÓN de CALA, 4e Condesa de VISTAHERMOSA, le titre de Ve Conde de VISTAHERMOSA. _ Certains situent cet achat en 1816...

  • Création :

  • Création :
    • du lieu finca "?" sur la commune MEDINA SIDONIA (Cádiz) par l'éleveur Domingo VARELA

  • Remarques :
    La création de cet élevage est faite en même temps de bétail des Herederos del Marqués de CASA ULLOA.
    La création de cet élevage est faite en même temps de bétail de Rafael José CABRERA.

Date : entre 1819 et 1825
  • Cession de bétail :
    L'élevage (Hermanos) Francisco (et Rafael) GALLARDO vend à l'élevage Domingo VARELA 500 têtes de bétail (encaste gallardo).
    En réalité, cet important lot de bétail effectue d'abord un "bref passage" (1818/19-1819/25) entre les mains d'un certain Andrés JIMÉNEZ, de Bornos (petite ville de la province de Cádiz), -dont on ne sait apparemment rien de plus si ce n'est que, le 30 avril 1793, il a vendu pour 4.545 reales de blé venant du "grenier agricole" de Puerto Real- avant de venir grossir l'élevage de Domingo VARELA, de Medina Sidonia (province de Cádiz aussi).


Date : entre 1830 et 1837
  • Cession de bétail :
    L'élevage Domingo VARELA lègue à l'élevage vlz_fsca la totalité de ses têtes de bétail (encaste varela).
    1835/1837 serait une fourchette assez vraisemblable...

  • Dissolution :