FICHE ELEVAGE

Manuel GUERRERO PALACIOS

Plan : 00.07



Cet élevage possède un fer qui n'appartient pas à la UCTL. Il est formé en 1936 par Manuel GUERRERO PALACIO qui acquiert chez Magdalena GARCÍA NATERA un lot de bétail pedrajas... promis à un grand avenir dans le cadre de ladite UCTL, puisqu'en 1946,il va constituer l'élevage de Salvador GUARDIOLA DOMÍNGUEZ.
Très peu d'informations sur cet élevage (n'appartenant pas à une grande association de ganaderos, il n'a pas le droit de paraître en corrida formelle) ; mais en 10 ans, l'éleveur conserve à ses toros une qualité... que la Casa GUARDIOLA fera exploser, ce qui n'est pas rien ! On sait toutefois, et c'est une confirmation sans équivoque de la qualité de la caste, que l'éleveur fait don d'un lot de 6 toros à la Croix-Rouge de Cordoue : ils sont lidiés dans cette ville le 16 décembre 1945 avec un succès extraordinaire. "Avec âge, poids, armures, pouvoir, combattivité (codicia), noblesse et douceur (suavidad)", ils permettent à "CARNICERITO DE MÉXICO", Curro CARO et Julián MARÍN de faire étalage de leurs qualités ; la dépouille du 3ème toro est honorée d'une vuelta al ruedo, tandis que celle du 4ème est honorée de deux [de nos jours, il y aurait de l'indulto dans l'air !...]. Il est assez piquant de savoir que, prenant le règlement à la lettre, le syndicat des ganaderos met alors son veto sur la plaza de Córdoba... et encore plus piquant de connaître le dénouement de l'affaire : étant donné le succès obtenu et les conditions particulières de l'organisation (manifestation de bienfaisance), les choses s'arrangent si bien que Salvador GUARDIOLA DOMÍNGUEZ, qui vient de prendre en charge l'élevage, est admis à faire ses preuves (prueba) et obtient en un an son entrée à la UCTL. Rien n'est insoluble, en tauromachie... et ce n'est pas forcément si mal, même si "selon que vous serez puissant ou misérable..."


Les événements


Date : 1936
  • Cession de bétail :
    L'élevage Francisco GARCÍA NATERA vend à l'élevage Manuel GUERRERO PALACIOS quelques reproducteurs (encaste pedrajas).
    Il se peut que cette part de bétail soit en fait celle d'une (hypothétique !) soeur de Francisco GARCÍA NATERA : María ; mais cette donnée est fort peu attestée, et en pratique le bétail semble bien sortir de l'élevage de Francisco.

  • Cession de bétail :
    L'élevage Magdalena GARCÍA NATERA vend à l'élevage Manuel GUERRERO PALACIOS quelques reproducteurs (encaste pedrajas).
    Il se pourrait que cette part de bétail soit en fait celle d'une (hypothétique !) soeur de Magdalena GARCÍA NATERA : María ; mais cette donnée est fort peu attestée et, quoi qu'il en soit, ce bétail semble bien sortir de l'élevage de Magdalena car cette María n'a jamais eu d'élevage en propre.

  • Création :

    Fer sans droits à la UCTL. Lieu inconnu...

  • Création :

    Fer sans droits à la UCTL. Lieu inconnu...


Date : 1946