FICHE ELEVAGE

Indalecio GARCÍA MATEO

Plan : 00.06



En 1925, après avoir passé 3 ans chez Antonio URQUIJO, les fameux rincón de Manuel RINCÓN passent aux mains de Indalecio GARCÍA MATEO, ainsi que le fer d'Antonio Urquijo. Probablement 2 ans plus tard (donc en 1930), don Indalecio reprend le fer de Rincón.
Le 25 mai 1930, l'élevage se présente à Madrid avec 6 toros, dont 2 se révèlent très braves, pour AGÜERO, Vicente BARRERA et Rafael GONZÁLEZ.
En 1931, dans une enquête de la UCTL, le ganadero reconnaît posséder 575 têtes sur 1.500 hectares (où ?) et en avoir lidié 29. En 1932, dans son annuaire, "UNO AL SESGO" juge que dans sa camada il y a eu "Plus de supérieur que de bon, plus de bon que de moyen et rien de mauvais". Cette année-là, il vend une 60aine de bêtes : 24 toros et 24 novillos, deux des toros figurant au "Cuadro de honor" de la temporada. Sa présence devient indispensable dans les grandes ferias. Mais il semble que, dès cette époque, il y ait eu quelque reproche sur un manque de trapío des produits de l'élevage. De toute façon, on comprend qu'en 1930/1933, Francisco NATERA RODRÍGUEZ, apparenté à Indalecio par son épouse, une NATERA, acquière un lot de ce bétail de grande valeur lorsqu'il renouvelle tout son bétail.
En 1934, le bruit court qu'il a vendu à Pablo de LA SERNA, le frère du matador bien connu. Au début de la guerre civile, la ganadería se trouve en zone républicaine ; elle est en partie décimée. En 1938, Indalecio GARCÍA MATEO vend ce qui reste à Carlos NÚÑEZ, de TARIFA (Cádiz), qui en fera la base de son extraordinaire encaste núñez. Le célèbre fer de Rincón va devenir le célébrissime fer de Carlos NÚÑEZ et ne plus quitter sa famille.


Les événements


Date : 1928
Date : entre 1930 et 1933
Date : 1938