FICHE ELEVAGE

Ramón SÁNCHEZ RODRÍGUEZ

Plan : 00.04



A partir de 1964, l'éleveur commence à se défaire de l'encaste villamarta, acquis en 1961 à María RAMOS-PAÚL, qui ne le satisfait pas. C'est au bénéfice du arranz, alors en vogue : signe que la branche, héritière du créateur des villamartas par Ángela DÁVILA GARVEY, n'a guère su maintenir la qualité ! Il achève le changement d'encaste par un nouvel achat en 1968.
Encasté en arranz, Ramón SÁNCHEZ devient l'un des grands élevages de Salamanca... pendant un temps ; en particulier grâce à l'étalon "AGARENO", acquis à Manuel ARRANZ en 1968, qui donne les meilleurs résultats et amène la ganadería sur les sommets. C'est l'une des nombreuses fois où l'on constate que la chance de tomber sur un étalon qui "lie" bien avec les vaches ouvre sur de grands résultats : ici comme en tant d'autres domaines, le génie semble consister davantage dans l'art de savoir favoriser et saisir une occasion qu'en une simple invention ou en une "méthode".
[Plutôt que totalement supprimé, le villamarta pourrait aussi avoir été partiellement absorbé dans le arranz, qui est lui-même un amalgame d'encastes assez divers ; on aurait alors une variante de l'encaste arranz.]
_ 46 toros lidiés en 1978.


Les événements


Date : 1961
Date : 01/1962
Date : 1964
Date : 1967
Date : 1968
  • Cession de bétail :
    L'élevage arz vend à l'élevage Ramón SÁNCHEZ RODRÍGUEZ un lot de ses vaches (encaste arz).

  • Cession de bétail :
    L'élevage arz vend à l'élevage Ramón SÁNCHEZ RODRÍGUEZ quelques etalons (encaste arz).
    De cet achat vient le fameux étalon "AGARENO" qui va donner des résultats supérieurs et permettre à l'élevage d'atteindre les sommets.


Date : 1997