BERRENDO


pelage fondamental
signifie : à taches
couleur : pie
(Description du toro ci-contre : voici un original berrendo capirote en negro [peut-être même est-il capuchino !], muy alunarado, mosqueado et botinero de CONCHA Y SIERRA.)

1. Description

Le berrendo est un pelage fondamental. Il est constitué d'un fond blanc sur lequel on trouve de grandes taches d'une même couleur réparties sur tout le corps. Par convention, c'est le blanc qui est réputé constituer le fond du pelage même quand il est minoritaire.
On dit : berrendo en... telle couleur :
* Berrendo en negro , tel celui-ci, remendado et lucero, de BARCIAL.
* Berrendo en cárdeno , tel celui-ci également remendado, lucero, et de BARCIAL.
* Berrendo en colorado , tel celui-ci de SÁNCHEZ COBALEDA, berrendo capirote en colorado, alunarado, et mosqueado, careto, ojo de perdiz, bocidorado, coliblanco, girón et calcetero.
* Berrendo en castaño , tel cet étonnant berrendo aparejado en castaño oscuro [plutôt qu'en tostado...], atigrado, meleno, ojalado, bociblanco, albardado, et botinero ; et ce non moins étonnant capirote en castaño, lucero, (caribello ?], muy alunarado [proche d'un ensabanado !].

Et parfois :
* Berrendo en jabonero , tels ces deux de LA QUINTA DA FOZ (il est à noter qu'un toro de ce type et de cet élevage a été lidié en France à CÉRET le 15 juillet 2.000 : personne n'en avait jamais vu ! Merci à Monsieur Fernando PALHA...) : celui-ci, aparejado, est malheureusement en noir et blanc, il semble ojalado, bociblanco et botinero ; le second est lui aussi aparejado, ojalado, bociblanco et botinero, plus alunarado et mosqueado.
* Berrendo en tostado , tel cet étrange berrendo capirote en tostado, muy alunarado, bociblanco, algo (légèrement) gargantillo... et à la tête indescriptible, entre le careto et le caripintado ; encaste vega-villar (patablanca).
* Berrendo en salinero et Berrendo en sardo sont plus théoriques que réels.
Pourtant, voir ce veau, à la limite du berrendo aparejado en salinero oscuro (puisque le colorado est très dominant là où le pelage est salinero) [même s'il semble avoir un peu trop de blanc sur la tête et le bas des pattes pour être d'un type berrendo très franc...].
Et encore ce toro [proche d'un ensabanado capirote...] berrendo en salinero [plus clairement pour la tête et les pattes que pour le cou] capirote, lucero, bocidorado, gargantillo, mosqueado, botinero, algo (légèrement) salpicado... excusez du peu. C'est peut-être ce toro-là qui ce rapprocherait le plus d'un berrendo en salinero... bien que la tête soit la seule à être franchement salinera, le corps semblant davantage colorado que salinero !

(La fréquence de la couleur en... est évidemment proportionnelle à la fréquence de cette couleur dans le ganado bravo).

Pour annoncer un berrendo avec ses caractères spécifiques, on dit d'abord le caractère général : berrendo en... (negro ou autre couleur) ; puis le type de ce berrendo : aparejado (ou remendado, ou capirote).
Parmi les berrendo, on distingue en effet :
° le type berrendo remendado (= rapiécé) si les taches ont des contours irréguliers, comme si le pelage était rapiécé, rapetassé. Ils sont habituellement berrendo en negro ou en cárdeno .
Ses particularités classiques sont : calcetero, calzón, lucero/estrellado, careto.
° le type berrendo apajerado (= harnaché) si une bande blanche court tout le long de l'épine dorsale puis se prolonge sur la croupe et le bas du corps ; les côtés et la tête sont alors de couleur ;
Sa particularité classique est : botinero (et sans taches blanches sur la tête).
° le type berrendo capirote (= cagoulé) si la tête et le cou sont de couleur (d'où son nom) ; il a des taches de couleur, plus (alunarado)ou moins (mosqueado) grandes, sur le reste du corps et il est botinero. C'est le pelage berrendo des origines.
Ses particularités classiques sont bien sûr : alunarado, mosqueado, botinero.

2. Particularités de pelage classiques

Tout berrendo peut être coliblanco... et l'est en général, si bien que cette particularité n'est pas souvent mentionnée.
+1/ élevages typés : MONTALVO, où les berrendo de type apajerado le sont en negro (ils viennent d'un étalon de CONCHA y SIERRA, appelé "ESPAÑOL", que le ganadero a croisé avec son bétail martínez d'origine jijón et qui donna beaucoup de berrendo).
+2/ élevages typés : BENÍTEZ CUBERO et ses dérivés, où les berrendo de type apajerado le sont en negro , en colorado et en castaño .
+3/ élevages typés : VÁZQUEZ - VERAGUA et leurs dérivés, où les berrendo de type apajerado le sont en negro , en colorado , en castaño et aussi en cárdeno et en jabonero .

3. Castes et encastes concernés

° Les remendado sont caractéristiques du tronc vega-villar (cf. COBALEDA et GALACHE) ; ils sont habituellement berrendo en negro ou en cárdeno ;
° Les apajerado apparaissent dans le tronc hidalgo-barquero (cf. BENÍTEZ CUBERO et ses dérivés) ; dans la caste vázquez ; dans les élevages qui gardent des traces de jijón de l'ancienne origine martínez (cf. MONTALVO ) ;
° Les capirote apparaissent dans le tronc hidalgo-barquero (cf. JÓDAR y RUCHENA) ; dans les dérivés de vázquez (cf. PRIETO de la CAL). Dans ces 2 lignées, les berrendo en negro dominent ; il y en a aussi en colorado et en castaño .
A l'ANGL, il y en a surtout chez Alfredo QUINTAS et Manuel QUINTAS.

4. Pourcentage de fréquence (UCTL + ANGL)

Le berrendo représentait en 1995 1,01% du bétail de combat, dont :
*0,87% de berrendo en negro,
*0,10% de berrendo en colorado,
*0,021% de berrendo en cárdeno,
*0,01% de berrendo en castaño,
*0,008% de berrendo en jabonero ;
*les autres n'étant pas quantifiables (en salinero, en tostado, en sardo).
RÉPARTITION EN 1995
* berrendo en negro remendado : BARCIAL, SÁNCHEZ COBALEDA, Francisco GALACHE, María Teresa CALDERÓN, MOLERO Hermanos, Los MAJADALES _ et de l'ANGL, Vicente GUZMÁN, Juan GARCÍA RIVERA, IRIBARREN.
* Berrendo en negro aparejado : BENÍTEZ CUBERO, JÓDAR y RUCHENA, LORA SANGRÁN, MONTALVO, CONCHA NAVARRO _ et de l'ANGL : Alfredo QUINTAS, Manuel QUINTAS, CONCHA NAVARRO, RANCHO SOLA, Marcos SAENZ de MIERA
* Berrendo en negro capirote : JÓDAR y RUCHENA, CONCHA y SIERRA, PRIETO de la CAL _ et de l'ANGL Alfredo QUINTAS, Manuel QUINTAS.
* Berrendo en colorado : JÓDAR y RUCHENA, BENÍTEZ CUBERO, MOLERO, BARCIAL, SÁNCHEZ COBALEDA _ et de l'ANGL, Alfredo QUINTAS, Hermanos ROBLES, José Luis RODRÍGUEZ LÓPEZ.
* Berrendo en cárdeno : SÁNCHEZ COBALEDA, BARCIAL, MOLERO Hermanos, PRIETO de la CAL _ et de l'ANGL, GARCÍA RIVERA, IRIBARREN, Alfredo QUINTAS.
* Berrendo en castaño : BENÍTEZ CUBERO, JÓDAR y RUCHENA, MOLERO _ et de l'ANGL, Alfredo QUINTAS, Manuel QUINTAS et RANCHO SOLA.
* Berrendo en jabonero : rarement chez PRIETO de la CAL, MOLERO Hermanos _ et de l'ANGL, Gregorio FRAILE, Tirso FRAILE, RANCHO SOLA, Fernando PALHA LA QUINTA DA FOZ (ex - María do CARMO PALHA).
* Berrendo en tostado : très rares, chez Alfredo QUINTAS, Manuel QUINTAS.
* Berrendo en salinero : possibles chez MOLERO Hermanos, CONCHA y SIERRA, Alfredo QUINTAS.
* Berrendo en sardo : s'ils sont possibles, ce sera chez Alfredo QUINTAS.

(D'après le travail d'Adolfo RODRÍGUEZ MONTESINOS, cf. Bibliographie)