FICHE ELEVEUR

Pedro COLÓN de LARREÁTEGUI, XIIIe DUC de VERAGUA


naît : 1800/1810-11-30
meurt : 1866-12-05


S'il existe une représentation du XIIIe DUC de VERAGUA, elle est asez introuvable !
Toute une information complémentaire sur le XIIIe duc de VERAGUA dans la fiche OSUNA-VERAGUA et sur son action de ganadero dsns la fiche DUQUES de OSUNA y VERAGUA.

En 1849, Mariano TÉLLEZ-GIRÓN y BEAUFORT SPONTIN, XIIe duque de OSUNA revend sa part de la ganadería commune à son associé et cousin Pedro COLÓN de LARREÁTEGUI y RAMÍREZ de BAQUEDANO, XIIIe duc de VERAGUA (connu aussi sous le nom de : Pedro COLÓN de TOLEDO y RAMÍREZ de BAQUEDANO). Celui-ci devient ainsi l'unique propriétaire et le maître absolu de la fine fleur de la caste vázquez -en train de devenir peu à peu, et sans croisement, l'encaste veragua-. Il garde la señal ainsi que la devise encarnat et blanc, mais il change le fer (ce fer et cette devise seront ceux des DOMECQ). La ganadería est de nouveau annoncée comme DUQUE DE VERAGUA, et non plus DUQUES de OSUNA y VERAGUA.
Il se présente à Madrid en solitaire le 29 septembre 1850. Certains disent cependant qu'il ne commence à lidier sous son seul nom le 26 mai 1851 : c'est certainement une erreur !

Pedro COLÓN de VERAGUA est reconnu comme un éleveur de première catégorie ; il jouit d’une respectueuse et cordiale popularité. Bien que quelques-uns considèrent que le duc en fait un peu trop, on ne tarit pas d’éloges sur son aficion démesurée, sur ses scrupules en tant qu’éleveur, sur l’enthousiasme avec lequel il entreprend tout ce qu’il fait pour la fiesta brava.
C’est ainsi que l’on se souvient de sa demande que la musique ne joue plus d’en bas mais depuis un palco (une loge), afin de ne pas troubler et exciter le toro qu’il a dans le toril lors de son combat : pour lui, les pasodobles assomment le toro et lui cassent la tête. Auparavant, il avait obtenu que les toros ne portent plus les moñas -rubans que l’on place parfois au-dessus de la devise des toros dans les corridas de prestige- : pour lui, elles attirent l’œil de l’animal et "décomposent" [les mouvements de] sa tête.

Après avoir dirigé la ganadería pendant 31 ans, Pedro COLÓN de LARREÁTEGUI, XIIIe duc de VERAGUA, meurt à Madrid le 5 décembre 1866. Lui succède son fils Cristóbal COLÓN de la CERDA, XIVe duc de VERAGUA ; il est déjà bien au courant de l’élevage de ces toros puisqu’il y contribuait pendant les dernières années de la vie de son père.