FICHE ELEVAGE

Marqués de VILLABRÁGIMA

Plan : 00.03



L'élevage transitoire du Marqués de VILLABRÁGIMA est important car il rassemble et transmet aux GUARDIOLA 2 des 5 parts de l'héritage VILLAMARTA : sans doute de l'excellent bétail puisque les 2 élevages GUARDIOLA possèderont les villamarta les meilleurs et les plus nombreux de la seconde moitié du XXème siècle... alors que les 3 autres parts resteront sans avenir notable et/ou disparaîtront.
En 1941, la part de Concepción DÁVILA GARVEY passe à Carlos NÚÑEZ, qui en retient seulement quelques reproducteurs, puis au Marquis de VILLABRÁGIMA (il la revendra en 1944 à Salvador GUARDIOLA FANTONI pour ses enfants, les Señores GUARDIOLA DOMÍNGUEZ). En 1942, la part de María DÁVILA GARVEY passe à Clemente TASSARA (2) qui la revend la même année au Marquis de VILLABRÁGIMA (il la revendra aussi en 1944 au même Salvador GUARDIOLA FANTONI, mais pour lui-même).
VILLABRÁGIMA crée son fer ; il passera à Salvador GUARDIOLA FANTONI qui lui donnera un grand renom.


Les événements


Date : le 01/02/1941
Date : 1942
Date : 1943
Date : le 28/11/1944
  • Cession de bétail :
    L'élevage Marqués de VILLABRÁGIMA vend à l'élevage Salvador GUARDIOLA FANTONI la totalité de ses têtes de bétail (encaste villamarta).
    Le bétail restant est le bétail issu de la part d'héritage de María DÁVILA GARVEY ; mais rien ne certifie absolument qu'il ne s'y glisse pas quelque chose de la part de sa soeur Concepción DÁVILA GARVEY... ce qui est à vrai dire sans grande importance pratique vu le peu de temps écoulé depuis la succession. D'autant plus que ces 2 parts constitueront chez les GUARDIOLA la fine fleur des villamarta modernes.

  • Cession de bétail :
    L'élevage Marqués de VILLABRÁGIMA vend à l'élevage Señores GUARDIOLA DOMÍNGUEZ 349 têtes de bétail (encaste villamarta).
    Il s'agit en principe du lot de Concepción DÁVILA GARVEY [en une seule année (1941), ce lot a transité : par Carlos NÚÑEZ, qui a simplement prélevé quelques reproducteurs pour constituer son fameux encaste ; puis par le Marqués de VILLABRÁGIMA, ce dernier ne le conservant ensuite que 3 ans...]. Mais rien ne certifie absolument que le Marqués n'ait pas fait de croisements ou de mélanges avec un autre lot de villamarta acheté en 1942 et issu de María DÁVILA GARVEY (soeur de Concepción) par Clemente TASSARA BUIZA. Toutefois, comme il s'agit de deux parts du même héritage, que le tout s'étale sur 3 ans au plus et que les deux parts aboutissent finalement chez les GUARDIOLA avec le succès que l'on sait, cela n'a guère d'importance pratique... Ce lot comportait quelque 349 têtes, ce qui tout à fait considérable.

  • Dissolution :