FICHE ELEVAGE

Pedro ECHEVERRIGARAY

Plan : 03.01



Cet élevage transitoire, probablement sans fer, est constitué de la part qui revient aux héritiers de Pedro ECHEVERRIGARAY, lorsqu'il meurt, en 1842, et que son association en commandite avec José Luis ALVAREDA se trouve caduque. Le bétail est de l'excellent gallardo. Les héritiers le revendent aussitôt à Antonio SÁNCHEZ BAZO. Ce lot aura son importance car, après bien des vicissitudes, cette portion de bétail gallardo est celle qui aboutira entre chez Felipe PABLO Y ROMERO : paradoxalement, son gallardo sera beaucoup moins nombreux et beaucoup moins pur que celui acquis en 1842 et 1849 par Juan MIURA ! Il y a de quoi se poser quelques questions, ou/et chercher des compléments d'information...
Il semble que, comme souvent, les Héritiers se soient gardé quelques toros car, les 25 et 26 juillet 1844, sont annoncées, au Puerto de Santa María, 2 corridas avec des toros Rafaela LARRAGOITIA, viuda de don Pedro ECHEVERRIGARAY, porteurs d'une devise rouge ; en outre, ils sont présentés comme legítimos de la antigua ganadería de don Francisco GALLARDO, "authentiques (descendants) de l'ancienne ganadería de Francisco GALLARDO". Les matadors des deux sont le sévillan Juan PASTOR "El Barbero" et le cordouan Antonio LUQUE "CAMARÁ" ; ils ont la chance de bénéficier de la fameuse cuadrilla de Francisco MONTES "PAQUIRO".


Les événements


Date : 1842
  • Cession de bétail :
    L'élevage Pedro ECHEVERRIGARAY vend à l'élevage Antonio SÁNCHEZ BAZO la totalité de ses têtes de bétail (encaste gallardo).
    De l'excellent gallardo.

  • Cession de bétail :
    L'élevage José Luis ALVAREDA et Pedro ECHEVERRIGARAY transfère à l'élevage Pedro ECHEVERRIGARAY une quantité inconnue de têtes de bétail (encaste gallardo).
    La quantité est inconnue. José Luis ALVAREDA et Pedro ECHEVERRIGARAY sont associés en commandite, et l'on ne sait pas le pourcentage de participation de chacun. L'idée que l'on a de la part de José Luis ALVAREDA est trop approximative pour pouvoir en déduire quelle est la part qui revient à Pedro ECHEVERRIGARAY et ses héritiers. Cependant, il semble que le troupeau pris en commandite soit de quelque 800 têtes au départ : on peut en déduire que la part "inconnue" d'ECHEVERRIGARAY tourne, elle aussi, autour des 400 têtes.

  • Création :

    Il n'y a ni finca ni fer puisque cet élevage est purement nominal : les héritiers de Pedro ECHEVERRIGARAY vont revendre sa part immédiatement.

  • Dissolution :

  • Remarques :
    Attention : 1848 (et non 1842) disent certains ; mais c'est peu cohérent avec la suite, surtout pour cette de Pedro ECHEVERRIGARAY ; il règne dans les données une grande approximation qui demanderait une recherche historique très précise sur les sources....